Croisière Vietnam

Population : Descendants de la dynastie Kinh, les Viêts sont majoritaires au Vietnam. Inscrit au douzième rang des nations les plus peuplées du globe, le pays abrite aujourd’hui près de 85 millions d’habitants, avec une densité moyenne de 253 habitants au kilomètre carré. Un trait commun chinois et indonésien caractérise la physiologie des Vietnamiens. Certains autres groupes ethniques évoquent un mélange de traits thaïlandais, chinois et indonésiens. Malgré la rupture du pays avec la Chine dans les années 70, les Chinois restent les plus fortes minorités étrangères au Vietnam. Ils se concentrent surtout dans les régions sud du pays. Par ailleurs, à cause de la précarité de la vie au Vietnam au cours du 20e siècle, nombreux ont quitté le pays pour trouver du travail. Aujourd’hui, près de deux millions de Vietnamiens résident à l’étranger. Mais en remontant un peu plus loin dans l’histoire, cet exode a débuté dès le 13e siècle, suite aux répressions militaires.

Religion : Les Vietnamiens sont principalement bouddhistes avec plus de 50% d’adeptes sur l’ensemble de la population totale. Les catholiques arrivent en deuxième position, représentant près de 10% de la population. Le catholicisme a largement contribué au développement de la scolarisation au Vietnam. Les écoles religieuses sont les mieux organisées du pays avec un large programme de littérature vietnamienne combinée à la culture de la civilisation occidentale. L’histoire du catholicisme au pays remonte au 16e siècle, avec l’arrivée des missionnaires dominicains dans plusieurs régions du sud, du nord et du centre. Au 17e siècle, deux diocèses du Pape sont établis dans le sud et dans le nord.

Histoire : Au 11e siècle av. J.-C., le Vietnam est déjà sous la domination chinoise. Au 10e siècle av. J.-C., le Vietnam s’affranchit de ce joug et retrouve son indépendance en l’an 938. Les Vietnamiens vivent en complète autonomie jusqu’au 19e siècle, lorsque l’Empire français envahit le territoire.
La Deuxième Guerre mondiale sonne le glas pour les colons français. L’Empire japonais réussit à s’approprier les terres vietnamiennes et les chasse du territoire. En 1946, la République démocratique du Vietnam voit le jour sous l’égide du leader communiste Hô Chi Minh. Précurseur de la révolution vietnamienne, l’homme incite le peuple à se révolter contre les Japonais. Le Japon rend les armes la même année. Les Français en profitent pour tenter de reconquérir le Vietnam. Commence alors la guerre d’Indochine autrement appelée Guerre du Vietnam à l’issue de laquelle les Français sont contraints de quitter le pays définitivement.
Après la conférence de Genève, le Vietnam est scindé en deux parties, notamment le Vietnam du Nord dirigé par Hô Chi Minh et le Vietnam du Sud gouverné par Ngo Diem Diem. En 1960, Hô Chi Minh incite à une autre révolution, celle de libérer le Vietnam du Sud de la soumission à Ngo Diem Diem. Le Vietnam du Nord s’allie alors à la Chine et à l’Union soviétique contre le Vietnam du Sud devenu capitaliste et bras droit des Américains. Plusieurs millions de soldats américains sont envoyés au combat. Bien que des millions de Vietnamiens périssent durant la guerre, les combattants américains sont décimés. Suite à cette perte conséquente, l’Amérique est obligée d’abandonner le Vietnam du Sud et rapatrie ses soldats en 1973. Cette guerre sanglante s’achève deux ans plus tard lorsque les Nord vietnamiens réussissent à conquérir Saigon, l’actuelle Hô Chi Minh-Ville. Politiquement isolé, le pays est une nouvelle fois victime des invasions cambodgiennes.
L’ordre est rétabli dans les années 80 lorsque le parti communiste décide d’ouvrir le territoire au commerce et aux différents échanges économiques.

Les villes principales : Le tourisme au Vietnam se résume aux différents circuits passant par ses villes principales façonnées par l’histoire. Premier point de chute du voyage, Hanoï profite de sa situation privilégiée en amont du fleuve Rouge pour courtiser les amoureux de la nature. Capitale et foyer culturel du Vietnam, Hanoï étonne par ses musées et monuments historiques rappelant un passé tumultueux. Le musée d’art et d’histoire conte les événements majeurs du Vietnam. L’Opéra de Hanoï témoigne de la domination française. Construit en 1911, ce bâtiment emprunte l’architecture de l’opéra Garnier à Paris.
Hô Chi Minh-Ville garde précieusement ses héritages coloniaux. Lieu-dit des promenades, la rue Catinat révèle ma beauté des vestiges merveilleusement conservés. Serpentant le port jusqu’à la place Lam Son, cette rue égrène théâtres et hôtels particuliers. Le théâtre Municipal est l’une des pièces maîtresses de l’architecture vietnamienne.

Quand partir ? : La période idéale pour visiter le Vietnam est la saison sèche, de fin novembre à avril. En juillet et août, les pluies peuvent être très violentes.

Modalités de départ : Visiter le Vietnam requiert des formalités assez rigoureuses. Les touristes, les hommes d’affaires et même les Français d’origine vietnamienne sont obligés de passer par le service consulaire quelques jours avant le départ. Le consulat impose le payement d’un visa pour tous les séjours, quelle que soit sa durée. Pour un voyage de moins de 30 jours à entrée simple, le visa s’achète à une centaine d’euros. Au-delà d’un mois de séjour, le voyageur bénéficie d’un visa à entrées multiples.



Croisières Mekong

Croisières Vietnam en promo

Toutes nos croisières Vietnam

Ok
Offre Special

Pour vous aider à preparer votre voyage, vous pouvez contacter notre service clientèle au

04 20 10 10 68

Lun-ven de 8 à 23h, Sam de 9 à 23h, Dim de 10 à 23h