> > Croisière Sainte-lucie

Croisière Sainte-lucie

Population : Petit État insulaire de la Martinique, Sainte Lucie peut se targuer d'abriter une population aussi cosmopolite que chaleureuse. Comme toutes ses îles voisines, elle héberge 90% de population issue des différentes ethnies africaines. Successivement colonie française puis britannique, l'île abrite également des métis, dont le nombre est estimé à moins de 1%. Selon les statistiques de 2011, Sainte Lucie héberge plus de 176 000 individus.

Religion : 80% des Saint-Luciens sont de confession catholique romaine. Ce qui explique la présence d'imposantes cathédrales dans la plupart des localités de l'île. D'autres églises parsèment également le territoire. Sept autres religions sont répertoriées « officiellement ». Les anglicans, les méthodistes, les adventistes, les pentecôtistes, les bethelistes et les témoins de Jéhovah forment une minorité non moins importante

Histoire : Les Hollandais sont les premiers Européens parvenus sur l'île vers l'an 1500. Ils ne purent résister aux rébellions indigènes et échouent après une année de face à face. Les Anglais tentèrent de suivre l'exemple des Hollandais durant deux siècles, mais toujours en vain. À l'époque du roi Louis XIII, la France désigna un gouverneur pour étendre sa souveraineté dans les îles caribéennes. Envoyé en éclaireur à Sainte Lucie, Pierre Belain d'Esnambuc est rapidement succédé par un chevalier de Poincy. Les attaques échouent à maintes reprises. Un gouverneur de la Martinique réussi à installer sa troupe en 1639 au grand damne des Français. Ne lésinant pas sur les moyens, ces derniers achètent l'île via la Compagnie des Petites Antilles pour y instaurer leur dictat pendant plus d'un siècle. La colonisation française dura 137 ans entre 1650 et 1795. Les colons vivaient principalement de la culture du maïs et de la pomme de terre. Leur mode de vie très précaire conduit à la signature d'un nouveau traité stipulant de faire passer directement l'île de Sainte Lucie sous l'égide du gouvernement français. La Compagnie des Petites Antilles accepte le compromis et cède le territoire à la France métropolitaine. À partir de 1674, les colons exploitent les terres fertiles de l'île pour cultiver de la canne à sucre. Par manque de mains d'œuvre, les Français font appel aux services d'esclaves africains. En 1814, la France cède l'île aux Britanniques à l'issu de la signature du traité de Paris. Sainte Lucie devient le quartier général pour la protection de la Barbade. Comme dans les autres îles anglaises des petites Antilles, l'abolition de l'esclavage à Sainte Lucie est proclamée en 1838. Mais pour maintenir l'industrie sucrière, des travailleurs indiens et sri lankais sont recrutés en masse. L'indépendance politique de Sainte Lucie est accordée en 1979.

Les villes principales : Capitale et plus grand port de l'île, Castries joue un rôle important sur l'échiquier commercial antillais. Ici où transite la majorité des marchandises, la vie s'écoule au rythme de la joie et de la bonne humeur. Dynamique à souhait, Castries est le premier point de chute d'un voyage à Sainte Lucie. Riche de nombreux restaurants et de boutiques en tous genres, la cité promet des escapades riches en émotions. Outre les bateaux de marchandises qui transitent au port, les navires de plaisance y programment régulièrement une escale au tournant d'un circuit dans les Antilles. Et pour prendre le pouls de la ville aux mille couleurs, les balades au centre-ville se doivent de figurer dans le programme de voyage. Les sorties nocturnes y croisent notamment quelques-unes des discothèques les plus branchées des Caraïbes.
À la pointe nord de Sainte Lucie, Rodney Bay est une autre halte animée du séjour à Sainte Lucie. Sa marina ultra moderne contraste merveilleusement avec le centre historique jalonné de vestiges anciens. Destination balnéaire d'exception, Rodney Bay autorise mille idées de vacances loin du tumulte de la vie quotidienne. Les séances de baignades, de plongée sous-marine et de sports nautiques complètent les autres activités dédiées au tourisme à Sainte Lucie proposées à Rodney Bay.
La ville de Vieux-Fort constitue un autre arrêt primordial des escapades à Sainte Lucie. Typiquement anglaise, elle est surtout célèbre pour ses grands marchés à ciel ouvert et son immense marché aux poissons, l'une des plus emblématiques des petites Antilles.

Quand partir ? : Comme dans la majorité des îles caribéennes, Sainte Lucie arbore un climat tropical avec deux saisons distinctes. La saison des pluies s'étend de juin à novembre, avec notamment la période cyclonique entre les mois d'octobre et novembre. La saison sèche qui s'étend de décembre à mai constitue la période idéale pour visiter Sainte Lucie. Les températures sont adoucies par les alizés et le soleil est présent toute la journée.
Sainte Lucie se situe à 8 heures 30 minutes de vol de Paris. Le décalage horaire est de moins 5 heures en hiver et de moins 6 heures en été.

Modalités de départ : Un passeport en cours de validité ainsi qu'un billet retour sont exigés dès l'embarcation. Le visa de séjour touristique de moins de trois mois s'obtient à l'arrivée.



Nos Croisières Caraïbes Antilles

Croisières Sainte-lucie en promo

Toutes nos croisières Sainte-lucie

Ok
Offre Special

Pour vous aider à preparer votre voyage, vous pouvez contacter notre service clientèle au

04 20 10 10 68

Lun-ven de 8 à 23h, Sam de 9 à 23h, Dim de 10 à 23h