> > Croisière Montenegro

Croisière Montenegro

Population : Frontalier avec la Croatie, la Serbie et la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro possède une population hétérogène, fruit de l'union entre les Monténégrins de souches et les ethnies issues des nations voisines. Le Monténégro recueille massivement des réfugiés politiques depuis une trentaine d'années. Sur les 632 261 habitants (statistiques de 2011), plus de 30% des habitants sont d'origine serbe, croate et bosniaque. Bien que le Monténégro soit une terre d'accueil, il enregistre également un fort taux d'émigration. Nombreuses personnes ont quitté le territoire pour des raisons économiques et sociales. Une part belle des habitants ont émigré vers d'autres certains pays de l'Europe occidentale. Aujourd'hui, les Monténégrins ne représentent que 42% de la population. Ils se concentrent au cœur du pays et dans les régions fertiles du sud. La minorité ethnique est composée de Gitans (Roms). Ils représentent près de 3% de la population totale monténégrine.

Religion : La diversité ethnique au Monténégro est à l'origine des divisions religieuses remarquées sur tout le territoire. 74% des Monténégrins de souche pratiquent la religion catholique orthodoxe. Les Monténégrins d'origine serbe sont « musulmans ». Leur pratique est bien différente de celle de la communauté islamique telle qu'elle est reconnue. Les autres groupes religieux comme les protestants et les juifs sont extrêmement marginaux. Ils ne représentent que 3% de la population totale.

Histoire : Dernier pays européen à avoir retrouvé son indépendance (2006), le Monténégro est riche d'une histoire multiséculaire. De la Préhistoire à la période ottomane, les civilisations successives ont profité des avantages d'un territoire resté en grande partie sauvage. Le royaume du Monténégro s'étale entre 1878 et 1922. Sous la constitution libérale du roi Nicolas I, le pays s'unit avec la Serbie, la Grèce et la Bulgarie pour résister aux invasions de l'Empire ottoman durant la guerre des Balkans. Le royaume combat aux côtés des Alliés durant la Première Guerre mondiale. Une année après le début de la Grande Guerre, le territoire est annexé par les Hongrois. Le roi Nicolas I est contraint de s'exiler en France, puis est démis de ses fonctions. En 1918, les Hongrois abandonnent le Monténégro. Une nouvelle assemblée se constitue et décide d'unifier le territoire à la Serbie. C'est ainsi qu'à la fin de la Première Guerre mondiale, le pays devient possession du royaume de la Serbie puis du royaume de la Yougoslavie en 1929. La Seconde Guerre mondiale change la donne au sein du territoire monténégrin. L'Italie parvient à accaparer l'ensemble du territoire et instaure un nouveau royaume géré par l'Allemagne nazie. Cette entité quitte les terres monténégrines en 1944, à la retraite des militaires allemands. La Yougoslavie opère un retour en force dès 1945. Différents régimes se succèdent jusqu'en 2002 avec notamment la République fédérale populaire de la Yougoslavie, République fédérale et socialiste de la Yougoslavie et République constitutive de la Yougoslavie. Avec l'entrée en vigueur de l'accord de Belgrade en 2003, le Monténégro s'unit à la Serbie. Les deux États se regroupent sous le nom de Serbie-et-Monténégro. La proclamation officielle est prononcée le 3 juin 2006.

Les villes principales : Au confluent des deux rivières Moraca et Ribnica, Podgorica, capitale du Monténégro, est le point de départ idéal pour partir à la conquête des stations de ski des Alpes dinariques. En été, les vacanciers se précipitent sur le littoral de la mer Adriatique au sud de la ville. Sanctuaire des plus belles stations balnéaires du pays, ce pan de côte arbore des plages paradisiaques. Sports nautiques, baignades et randonnées pédestres complètent chaque escale. Avec son style architectural éclectique – symbole des différents régimes successifs –, le centre-ville plaît aux amoureux de patrimoine comme aux adeptes de promenades authentiques. Des résidences de l'époque communiste au pont du Millénium, le contraste est saisissant.
Pôle culturel du pays, la ville de Nikšic abrite des sites exceptionnels dans sa vieille ville d'Anagastum. Construit au 4e siècle durant l'époque romaine, ce vieux quartier propose au promeneur la découverte de ses vastes murailles parfaitement conservées malgré les deux grandes guerres mondiales.

Quand partir ? : Situé sur le même fuseau horaire que la France, le Monténégro n'enregistre pas de décalage horaire par rapport à l'Hexagone. À 2 heures 30 minutes de vol de Paris, le pays est régulièrement desservi par la compagnie nationale monténégrine. Les vols à destination de Podgorica sont organisés au moins cinq fois par semaine. Le tourisme au Monténégro est favorisé par son climat de type méditerranéen. Le pays accueille des voyageurs tout au long de l'année. Au printemps comme en été, le soleil est toujours présent. En hiver, le climat est plus doux sur le littoral et devient froid au fur et à mesure de la montée en altitude, vers l'intérieur des terres.

Modalités de départ : Seul le passeport en cours de la validité est nécessaire avant de visiter le Monténégro. Le port sur soi de la carte d'identité nationale est cependant conseillé tout au long du séjour.



Croisières îles grecques

Croisières Montenegro en promo

Toutes nos croisières Montenegro

Ok
Offre Special

Pour vous aider à preparer votre voyage, vous pouvez contacter notre service clientèle au

04 20 10 10 68

Lun-ven de 8 à 23h, Sam de 9 à 23h, Dim de 10 à 23h