> > Croisière Madagascar

Croisière Madagascar

Population : Fruit d'un impressionnant brassage culturel, la population malgache serait d'origine austronésienne. Selon les récits, les premiers peuples seraient issus de la Malaisie, de la Polynésie et de Taïwan. La grande île héberge plus de 22 millions d'habitants, dont la majorité se concentre sur les hautes terres centrales et dans la région d'Analamanga. Malgré ce fond commun austronésien, l'on dénombre aujourd'hui 18 ethnies distinctes réparties sur tout le territoire. Les Merina, Betsileo, Sihanaka, Bezanozano et Tanala occupent la majeure partie des hautes terres centrales. Les autres catégories, dont les Antakarana, les Antaifasy, les Antaimoro, les Antaisaka, les Antakarana, les Antambahoaka, les Antandroa, les Antanosy, les Bara, les Betsimiraka, les Mahafaly, les Tsimihety, les Vezo, les Sakalava, les Antambahoaka, habitent les régions côtières. La population est inégalement répartie sur la grande île. La densité moyenne est cependant établie à près de 39 habitants au kilomètre carré.

Religion : Le christianisme à Madagascar date des années 1820, lorsque les premiers missionnaires protestants gallois arrivent sur l'île. Aujourd'hui, les Malgaches sont à prédominance catholique et protestante. Restés attachés à la tradition, certains groupes ethniques combinent le christianisme avec certaines pratiques religieuses ancestrales. Le culte des ancêtres fait partie intégrante de la culture malgache. Selon les statistiques, près de 20% de la population confessent cette religion traditionnelle mettant l'accent sur les liens entre les morts et les vivants (razana).

Histoire : Les Ntaolo, premiers peuples sont classés en deux grands groupes : les Vazimba et les Vezo. Les premiers vivaient de la cueillette et de la pêche dans les forêts reculées de l'île. Les Vezo, population côtière, se sont principalement installés sur la côte ouest.
Au coeur de l'océan Indien, non loin de l'Afrique, Madagascar était un important centre commercial. Les navigateurs asiatiques et africains se seraient installés sur les côtes durant cette même période. Comme la majorité des insulaires et des peuples « africains », les Malgaches étaient aussi réduits en esclavage. À l'époque austronésienne, nombreux indigènes sont exportés en Europe, au Pérou et en Amérique latine. Le Pérou héberge ainsi une minorité de descendants d'esclaves malgaches appelés « Mangaches ».
Madagascar connaît une forte vague d'immigration en provenance du Moyen-Orient vers l'an 1600. Ces nouveaux arrivants apportent une modification profonde sur la culture et le mode de vie des indigènes. Le bouleversement se fait surtout ressentir au 16e siècle, durant l'époque féodale. Le brassage de peuples conduit à l'émancipation de plusieurs ethnies différentes, à l'origine des 18 ethnies qui composent actuellement la grande île. La signature du traité de Berlin vers 1884 donne plein pouvoir aux Européens de se départager les pays de l'Afrique, y compris Madagascar. La France est le premier pays étranger à signer un accord avec le royaume malgache. Les Français entreprennent la conquête de l'île en 1883. Les troupes malgaches résistent aux invasions. Mais après plusieurs années de combat, la reine Ranavalona III hisse le drapeau blanc. Madagascar est officiellement sous annexion française de 1896 à 1960.

Les villes principales : Sur les riches terres fertiles d'Analamanga, Antananarivo est la capitale de l'île. Elle se démarque des autres villes malgaches par son dynamisme. Bâtie à flanc de colline, la cité abrite les plus grands marchés de l'île. Le marché du Coum situé à moins de 15 minutes de route du centre-ville et le marché artisanal de la digue sur la route de l'aéroport d'Ivato comptent parmi les sites les plus touristiques d'Antananarivo.
Une halte à Fianarantsoa, seconde plus grande ville des hautes terres centrales après la capitale, s'apprécie pour admirer les vignes malgaches. Le plus grand clos de l'île ouvre les portes de ses usines à qui souhaite agrémenter son séjour de notes gourmandes.
Toamasina, grand port de la côte est, convie aux vacances entre farniente et découvertes. La ville abrite des plages à perte de vue et propose mille loisirs pour ponctuer son séjour. Ceux qui souhaitent vivre une escapade loin de la cohue touristique rejoignent les petites localités de Foulpointe et de Mahambo pour faire trempette dans une mer calme et peu profonde. Antsirana ou Diégo Suarez séduit par son côté cosmopolite. À l'extrême nord de l'île, la ville offre à ses visiteurs le calme de sa baie et ses plages sauvages par centaine. Mahajanga, second port de l'île, fait la fierté de la côte ouest. Du centre-ville à l'estuaire de Betsiboka, les découvertes sont passionnantes. Au sud-ouest, la ville de Tuléar est la plus grande cité du grand sud malgache. Capitale Vezo par excellence, elle présente une architecture coloniale époustouflante.

Quand partir ? : Madagascar connaît deux saisons distinctes. La période idéale pour visiter Madagascar se situe entre les mois de juillet-août et septembre-octobre. Les températures sont plus fraîches, mais le soleil est présent avec une absence de pluie garantie.

Modalités de départ : Le visa court séjour, pour le tourisme à Madagascar de moins de trois mois, peut être obtenu dès l'arrivée à l'aéroport international d'Ivato (Antananarivo) en présentant le passeport en cours de validité.



Nos croisières Océan Indien

Croisières Madagascar en promo

Toutes nos croisières Madagascar

Ok
Offre Special

Pour vous aider à preparer votre voyage, vous pouvez contacter notre service clientèle au

04 20 10 10 68

Lun-ven de 8 à 23h, Sam de 9 à 23h, Dim de 10 à 23h