> > Croisière Jamaïque

Croisière Jamaïque

Population : La Jamaïque, île phare des grandes Antilles, héberge plus de 2 800 000 habitants. Comme ses îles voisines, Cuba et Porto Rico, le pays héberge une majorité de population noire, descendants d'esclaves africains. Les Jamaïcains d'origine anglaise représentent près de 1 % de la population. La minorité est constituée par les métisses anglo-africains, des Asiatiques et des Syriens venus s'installer sur l'île essentiellement pour le commerce. La densité moyenne d'habitants au kilomètre carré est évaluée à 245.

Religion : La plupart des Jamaïcains sont chrétiens, plus précisément anglicans. Les cultes sont organisés dans les plus vieilles églises de l'île qui ont été maintes fois restaurées. La musique tient un rôle majeur dans la foi chrétienne en Jamaïque. Chaque confession est agrémentée de chants gospels. La religion rastafari, plus tard devenu une institution religieuse et culturelle, est pratiquée sur l'ensemble du territoire. Cette entité mêle quelques éléments du christianisme à une culture typiquement jamaïcaine répandue dans les années 30. Dans les régions les plus reculées de l'île, les autochtones pratiquent certaines religions africaines comme l'Obeah et le Kumina.

Histoire : Jadis nommée Xaymaca, la Jamaïque est peuplée par les Indiens arawaks depuis l'an 1000. Quatre siècles plus tard, Christophe Colomb débarque sur les côtes. Au début du 16e siècle, les Espagnols se ruent vers ce nouvel Eldorado où seraient enterrées des mines d'or. Mais conscients que les terres jamaïcaines ne sont pas aussi riches qu'ils le prétendaient, les Espagnols se convertissent rapidement dans la plantation de tabac et de canne à sucre. Deux comptoirs commerciaux sont fondés à cette même époque. Sevilla Nueva voit le jour en 1509 et Santiago de la Vega est construite en 1538. Les Indiens se révoltent, ne voulant pas travailler dans les champs. Victimes de terribles génocides, ils sont peu à peu décimés. Des esclaves africains sont alors importés massivement pour combler le manque de mains-d'œuvre. L'an 1665 marque le début de la colonisation anglaise et l'édification de la ville de Kingston, actuelle capitale de l'île. Après plusieurs années de lutte contre les colons anglais, les esclaves finissent par obtenir leur indépendance en 1834. Attirés par le faste du commerce du tabac et de la canne à sucre, les Chinois émigrent en Jamaïque vers la fin du 19e siècle. D'autres commerçants du Moyen-Orient ne tardent pas à s'y installer. L'autonomie de la Jamaïque est officiellement déclarée en 1962 suite à la signature du traité du Commonwealth.

Les villes principales : Dans le comté de Surrey au sud-est de la Jamaïque, Kingston vit entre modernité et traditions séculaires. Comptant parmi les villes les plus peuplées des Caraïbes, elle est connue pour nature intacte. Outre les promenades citadines, les escapades aux alentours agrémentent les vacances en Jamaïque passant par sa capitale. Les excursions aux Blue Mountains et aux Red Hills invitent à l'évasion. Le port de Kingston n'échappe pas aux amoureux de grand air. Figurant sur la liste des dix premiers ports maritimes naturels au monde, Kingston Harbour était un important refuge des pirates au 18e siècle. À une dizaine de kilomètres de route de Kingston, Spanish Town est un autre arrêt recommandé pour visiter la Jamaïque dans toute son authenticité. Ancienne capitale de l'île durant trois siècles, cette cité au charme suranné multiplie des attractions culturelles inédites. Une incursion dans le passé tumultueux de l'ancienne Saint Jago de la Vega s'apprécie au gré des flâneries sur White Church Street, Red Church Street et Monk Street. Au carrefour de Kingston et de Spanish Town, Portmore se dresse au coeur du comté de Midlesex. La localité se démarque par son dynamisme ainsi que par les nombreux restaurants et établissements commerciaux qui jalonnent les rues principales. Elle connaît un véritable renouveau dans les années 60 lorsqu'elle fut convertie en une ville-dortoir. La cité regroupe ainsi les plus beaux logements de l'île.

Quand partir ? : Le tourisme en Jamaïque affiche un taux de plus en plus croissant. La meilleure période pour les vacances au soleil se situe entre les mois de novembre à avril, les averses étant moins fréquentes sur l'ensemble du territoire. Cette période correspond à l'hiver austral. Par ailleurs, le mercure est au beau fixe tout au long de l'année. La température moyenne oscille entre 23 et 30 °C. Le mois d'août correspond à la période cyclonique. Par rapport à la France, la Jamaïque enregistre un décalage horaire de moins 8 heures en hiver et de moins 7 heures en été.

Modalités de départ : En matière de visa, aucune formalité particulière n'est recommandée. Aucune demande de visa n'est imposée pour les séjours de moins d'un mois. Le passeport – obligatoire – doit être valable jusqu'à 6 mois au mois au moins au-delà de la date d'arrivée. Si la durée du voyage est supérieure à 30 jours, une demande de visa au préalable, auprès du consulat de la Jamaïque à Paris, est requise.



Croisière aux Caraibes

Croisières Jamaïque en promo

Toutes nos croisières Jamaïque

Ok
Offre Special

Pour vous aider à preparer votre voyage, vous pouvez contacter notre service clientèle au

04 20 10 10 68

Lun-ven de 8 à 23h, Sam de 9 à 23h, Dim de 10 à 23h