> > Croisière Indonésie

Croisière Indonésie

Population : Patchwork de peuples et d'ethnies, l'Indonésie se targue de posséder l'une des plus fabuleuses natures au monde. En symbiose avec cet environnement sauvage, la population vit également en harmonie avec les traditions séculaires qui ont façonné l'histoire de cette partie de l'Asie du Sud-est. Avec ses îles au charme infini, l'Indonésie compte plus de 248 millions d'habitants. Des grandes villes comme Jakarta aux terres les plus reculées de son archipel comme les îles de Nusa Tenggara ou Sulawesi, l'hospitalité des habitants invite à visiter l'Indonésie en toute convivialité. L'ethnie javanaise demeure la plus répandue au pays. L'on en dénombre près de 45%. Sundanais, Malais et Madurais y cohabitent également. Depuis quelques années, les minorités chinoises affluent. Les Chinois contrôlent en effet une grande part du commerce et quelques grandes terres fertiles. 16e plus grand pays au monde en termes de superficie, l'Indonésie compte en moyenne 130 habitants au kilomètre carré.

Religion : Le gouvernement reconnaît officiellement six religions. Les recensements des années 2000 dénombrent plus de 86% de musulmans, faisant de l'Indonésie une contrée comptant le plus grand nombre de musulmans au monde. Outre l'islam, le protestantisme, le catholicisme, l'hindouisme et le bouddhisme sont les autres religions reconnues. Les études stipulent que la majorité des hindouistes sont balinais.

Histoire : La découverte de l'Homo Erectus dans l'archipel avance la théorie selon laquelle l'Indonésie aurait été peuplée dès la Préhistoire. Vieux de plus de 2 millions d'années, ce fossile serait le cousin de l'Homo Floresiensis, une espèce d'hominidés trouvée sur l'île de Florès située à 360 kilomètres d'encablure au nord-ouest de l'Australie. Au carrefour des plus grandes routes commerciales reliant l'Inde et la Chine, l'Indonésie est convoitée dès le 1er siècle. Le commerce du girofle relève à cette époque d'un immense réseau maritime, dont le centre est établi dans le petit royaume de Fou-nan au sud du Vietnam. Les échanges maritimes sont essentiellement organisés dans le détroit de Malacca, dans la petite ville portuaire de Sriwijaya. Simultanément sur l'île de Java, la pratique de la riziculture est à son apogée. Java, grenier à riz de l'archipel, voit fleurir toutes les grandes puissances des royaumes au 13e siècle. Cette époque correspond à l'« âge d'or ». Venus de Perse, des marchands musulmans contrôlent une part belle du commerce dans les ports des îles indonésiennes. Les princes de l' « âge d'or » se convertissent rapidement à l'islam afin d'intégrer ce réseau de commerce florissant. Tout s'arrête au début du 16e siècle, lorsqu'un royaume javanais (Mataram) tente de conquérir les grandes villes portuaires indonésiennes. Le commerce maritime est interdit et toutes les flottes sont détruites. L'arrivée des Portugais dès l'an 1510 chamboule l'organisation du royaume de Mataram. Le détroit de Malacca est rapidement colonisé. Les navigateurs portugais établissent leurs comptoirs à Ternate et dans les îles Solor pour exporter des clous de girofle et des noix de muscade. Contre toutes attentes, ces Européens sont chassés par les Indigènes. Les Hollandais prennent le relais en 1596 en parvenant sur les côtes indonésiennes, notamment à Sumatra et à Banten. La domination hollandaise étant précaire, les Japonais se sont empressés d'occuper le territoire dès la Seconde Guerre mondiale. La révolte pour l'indépendance commence dès lors. La reddition du Japon a lieu dès 1945. L'indépendance de l'Indonésie est proclamée aussitôt les Japonais chassés du territoire.

Les villes principales : Au nord de l'île de Java, ancrée dans sa baie, la ville de Jakatra regorge d'impressionnantes attractions touristiques. La tour Monas, monument national, attire le regard aux portes du centre-ville. Fière représentation de l'indépendance indonésienne, la tour est flanquée en son sommet d'une flamme recouverte de 35 kg d'or. L'on peut accéder au pic pour immortaliser une vue imprenable sur l'ensemble de la ville. Éloignée du centre, la vieille ville de Jakarta égrène de superbes places publiques où tous les habitants se donnent rendez-vous pour les journées de repos. La place centrale Fatahillah est quadrillée des plus beaux édifices de la vieille ville. Le dédale des ruelles mène vers le quartier du vieux port. Encore plus dynamique, le site est parsemé de restaurants et de bars traditionnels. Sur les rives du fleuve Kali Mas, dans la province orientale de Java, Surabaya est la deuxième plus grande ville d'Indonésie après Jakarta. Siège des plus grandes universités de la ville, la cité est peuplée en grande partie par des jeunes. Près du port se dressent de grandes usines sucrières et des industries textiles.

Quand partir ? : La saison sèche constitue la période idéale pour visiter l'Indonésie. Elle s'étend de juin à septembre. La température plus fraîche oscille entre 20 et 35 °C.

Modalités de départ : Depuis quelques années, le visa est obligatoire pour certains ressortissants de l'Union européenne incluant les Français. La carte de séjour pour le tourisme en Indonésie de moins de 3 mois s'achète dès l'arrivée à l'aéroport. Pour un mois, le visa coûte 25 dollars américains. Le bureau indonésien d'immigration s'occupe du renouvellement.



Croisière Asie

Croisières Indonésie en promo

Toutes nos croisières Indonésie

Ok
Offre Special

Pour vous aider à preparer votre voyage, vous pouvez contacter notre service clientèle au

04 20 10 10 68

Lun-ven de 8 à 23h, Sam de 9 à 23h, Dim de 10 à 23h