> Croisière Géorgie Du Sud Et Les Îles Sandwich Du Sud

Croisière Géorgie Du Sud Et Les Îles Sandwich Du Sud

Population : La population de l'île de la Georgie du Sud varie de 200 à 1400 en fonction des saisons. Elle est essentiellement composée de scientifiques et des militaires. Le pays est devenu depuis le début du 19e siècle un site important pour la communauté scientifique. En 1833, les indigènes originaires des Malouines furent expulsés de l'île pour être remplacés par les Britanniques. D'après les statistiques de 2006, la population résidente était au nombre de 30 habitants seulement. Depuis plus d'un siècle, la densité de la population de la Georgie du Sud oscille autour de 0,01 habitant au kilomètre carré. Possession britannique située entre l'Amérique du Sud et l'Océan Atlantique, l'anglais est la langue officielle utilisée sur l'île.

Religion : Habitée par une population aux origines exclusivement européennes dont principalement des Britanniques, la Georgie du Sud est une île chrétienne comme en témoigne l'église Whaler's Church. Il s'agit d'une église construite par les Norvégiens durant la belle époque de la chasse aux baleines. Avec une population permanente ne dépassant pas les cent habitants, aucune autre religion n'a pu s'implanter sur l'île.

Histoire : Petite île du sud de l'Atlantique, la Georgie du Sud fut découverte en 1675 par le marchand britannique Anthony de la Roché. Au retour de son expédition commerciale au Chili, son navire, le MHS Resolution, s'est dévié de sa route à cause du mauvais temps et à échoué sur les côtes de la Georgie du Sud. Celle-ci fut appelée île Roché puis Isla de San Pedro par les Espagnols avant sa conquête pour la couronne britannique par James Cook qui lui attribua son nom actuel en l'honneur du souverain du Royaume-Uni George III. Les récits de voyage du capitaine Cook ont attiré de nombreux chasseurs dans la région. Ces derniers vinrent en masse pour chasser les otaries, très appréciées pour leur fourrure mais aussi les baleines de différentes races vivant dans les eaux entourant l'île. L'année 1882, sur la côte sud-est de l'île à Royal Bay, les Allemands s'y installèrent pour observer le « transit de Vénus », passage de Vénus devant le soleil, à l'occasion de la première année polaire internationale. Les Français quant à eux ont choisi de s'installer dans la baie Orange près du Cap Horn pour observer le même phénomène. En 1894, Carl Larsen, un capitaine norvégien effectuant une visite de l'île aux commandes du navire de Jason suivie d'une deuxième expédition à bord de l'Antarctic. C'est lui qui créa vingt ans plus tard la première station baleinière de l'île à Grytviken. Depuis, les stations baleinières poussent un peu partout de Prince Olav Harbour à l'Ocean Harbour, reflétant le nombre de chasseurs ayant investi l'île. Au cours d'un voyage en Antarctique en 1914, Ernest Shackleton et tout son équipage ont perdu leur bateau à cause des glaces de la Mer de Weddell, mais sans aucune perte en vie humaine. Durant la Deuxième Guerre mondiale, Georgie du Sud servait de base à une garnison de 14 soldats norvégiens la défendant d'une éventuelle invasion japonaise. Pendant la guerre des Malouines, l'île fut brièvement envahie par l'Argentine avant d'être reprise par les Britanniques. Elle fut une dépendance des Malouines jusqu'en 1985.

Les villes principales : Étape phare du tourisme en Georgie du Sud, Grytviken fut l'une des plus importantes stations baleinières de l'île. Il s'agit de la seule ville habitée du groupe d'îles. Les environs du glacier Nordenskjöld sont à voir absolument durant le passage sur l'île. L'on y trouve le Patternmaker's Loft et la Machine Stop qui sont les curiosités principales du site. L'église du Chasseur de baleines (Whaler's Churc), construite en bois et ouverte en 1913, avec sa grande bibliothèque, et le cimetière des chasseurs de baleines sont d'autres attractions méritant également le détour. L'on peut aussi profiter du voyage pour visiter les anciens lieux de vie des chasseurs de baleines tels que le terrain de foot et le cinéma. Les férus d'histoire n'oublient pas d'explorer le Musée de la Georgie du Sud pour se familiariser avec le passé de la Georgie du Sud. Celui-ci est installé dans un bâtiment entièrement rénové en 2005. Celui-ci abrite des objets retraçant l'histoire de l'île du 18e au 20e siècle dont certains dédiés au capitaine Larsen.
Une autre ancienne station baleinière, Leith Harbour vaut aussi le détour lors d'un séjour en Georgie du Sud. Elle se trouve à une trentaine de kilomètres de la capitale de l'île, Grytviken. Autre site incontournable à visiter lors du voyage, le Prince Olav Harbour offre un bon aperçu du mode de vie des anciens chasseurs de baleine travaillant autrefois sur les lieux.

Quand partir ? : Située à l'extrême sud de l'Amérique du Sud et à proximité de l'Antarctique, le climat y est quasi polaire. Du moment que l'on soit bien préparé pour affronter le froid, l'on peut visiter la destination tout au long de l'année.

Modalités de départ : Pour visiter la Georgie du Sud, il faut obligatoirement se munir d'un visa et d'un passeport en cours de validité.



Croisières en Antarctique

Toutes nos croisières Géorgie Du Sud Et Les Îles Sandwich Du Sud

Ok
Offre Special

Pour vous aider à preparer votre voyage, vous pouvez contacter notre service clientèle au

04 20 10 10 68

Lun-ven de 8 à 23h, Sam de 9 à 23h, Dim de 10 à 23h