> > Croisière Fidji

Croisière Fidji

Population : Archipel de 322 îles situées dans l’océan Pacifique Sud, en Océanie, les îles Fidji comptent quelque 883 125 habitants sur une surface totale de 1,3 million km², d’après un recensement en 2012. La densité de la population fidjienne s’élève donc à 48 habitants par km². Les îles Fidji ont d’abord été peuplées par des Austronésiens en provenance du sud-est asiatique avant leur découverte par Abel Tasman. Aujourd’hui, la population des îles Fidji est représentée par deux ethnies principales, les Fidjiens d’origine indienne ou Indo-Fidjiens, et les Fidjiens d’origine mélanésienne ou Mélano-Fidjiens, les premiers habitants de l’archipel. Un recensement effectué en 2007 indique que les Mélano-Fidjiens sont majoritaires avec 56,8%, si les Indo-Fidjiens totalisent 37,4%. Cette majorité tend cependant à s’atténuer avec l’augmentation du nombre d’Indo-Fidjiens, ainsi que celle des autres groupes ethniques minoritaires qui représentent 5,7% de la population fidjienne. Cette minorité se compose d’Européens, de Chinois, de Rotumans et de Gilbertins en provenance de Kiribati.

Religion : En 2007, les données gouvernementales publiées par le Fiji Islands Statistics Bureau ont indiqué que 64% de la population de l’archipel sont chrétiens. Cette majorité de chrétiens se répartit entre l’Église méthodiste en grande partie, l’Église catholique romaine, l’Église anglicane, l’église adventiste du 7e jour, les Assemblées de Dieu. Viennent ensuite les hindous qui représentent 27,9%, puis les musulmans avec 6,2% et les sikhs avec 0,3%.

Histoire : Les Austronésiens en provenance du Sud-est asiatique sont les premiers occupants des îles Fidji. Elles ne sont découvertes par Abel Tasman qu’au 17e siècle. Les Européens commencent à les convoiter au 19e siècle pour les occuper. Les Britanniques prennent le contrôle des îles Fidji en 1874 et ne leur accordent leur indépendance qu’en 1970.
Le pays a connu deux coups d’État militaires en 1987, dus à la perception d’une majorité indienne au sein du gouvernement. La Constitution de 1990 vise au contrôle par une majorité d’indigènes mélanésiens. Il s’ensuit alors une émigration massive de la population indienne qui provoque des difficultés économiques. En 1997, des amendements permettent d’établir une constitution plus équitable. Un Indo-fidjien, Mahendra Chaudhry est à la tête du gouvernement après les élections de 1999, mais il est renversé par un troisième coup d’État en 2000. L’hégémonie politique des indigènes est de nouveau réclamée par l’homme d’affaires George Speight, soutenu par une milice privée. Mais celui-ci finit en prison avec une peine à perpétuité. L’indigène Laisenia Qarase accède au pouvoir en 2001 après avoir dirigé le gouvernement de transition. Il est réélu en 2006, mais un énième coup d’État secoue de nouveau le pays. Ce dernier est accusé d’avoir mené une politique de discrimination positive en faveur des indigènes et d’avoir attisé les rivalités ethniques entre indo — fidjiens et indigènes.

Les villes principales : L’île la plus importante des Fidji est Viti Levu, puisqu’elle accueille la capitale Suva et concentre les trois quarts de la population de l’archipel. La visite de l’île revêt un parcours historique en empruntant le Queen’s Road et le King’s Road, en hommage respectivement à la reine Victoria et au roi d’Angleterre George VI. L’île abrite le musée Fidji, l’une des ses principales attractions. Photos, poteries, objets vieux de 3700 ans y sont présentés pour relater l’histoire des îles Fidji. La capitale des îles Fidji fascine également par sa remarquable architecture coloniale britannique. À découvrir également, le Fijian Handicraft Centre et l’Albert Park.
Située au nord de Viti Levu, Nadi est la capitale touristique de l’île, et donc une étape incontournable au moment de visiter les îles Fidji. Son temple hindou, ses magnifiques plages à Wailoala Bay et à Nadi Bay valent particulièrement le détour. Une visite du Jardin Nadi du Géant Dormant constitue également une halte agréable à moins de préférer les excursions dans les champs de canne à sucre de Momi Bay. À 30 km de Nadi se trouve la deuxième plus grande ville des Fidji, Lautoka, remarquable pour sa magnifique mosquée et son temple Sikh. Une visite s’y impose.
La deuxième plus grande île de l’archipel, Vanua Levu, est aussi l’une des principales destinations touristiques aux Fidji. Elle compte deux principales villes, Labasa et Savusavu. Un détour par le marché quotidien de Labasa révèle un magnifique spectacle, tout aussi exceptionnel que celui offert par le défilé de champs de canne à sucre. Jouissant d’une magnifique baie et couverte de forêts tropicales, la ville de Savusavu a de quoi surprendre le visiteur amoureux de nature sauvage.

Quand partir ? : La saison la plus propice au tourisme aux îles Fidji est la période sèche, qui s’étend de juin à octobre. Les températures sont fraîches et agréables en cette saison. La période située entre novembre et avril est à éviter, car elle correspond à la saison des pluies.

Modalités de départ : Pour pouvoir visiter les îles Fidji, le voyageur doit présenter un passeport encore valable 6 mois après la date de retour, ainsi qu’un billet de retour ou de continuation.



Croisière Tour du monde

Croisières Fidji en promo

Toutes nos croisières Fidji

Ok
Offre Special

Pour vous aider à preparer votre voyage, vous pouvez contacter notre service clientèle au

04 20 10 10 68

Lun-ven de 8 à 23h, Sam de 9 à 23h, Dim de 10 à 23h