> > Croisière Dominique

Croisière Dominique

Population : Ile des Caraïbes située entre la Guadeloupe et la Martinique, la Dominique compte une population descendant pour la plupart des esclaves africains ayant travaillé dans les plantations coloniales au 18e siècle. À cause d’un fort taux d’émigration vers les autres îles antillaises, le taux de croissance de la population Dominiquaise est très faible puisqu’il se limite à 0,75% en 2012. L’île recense 73 126 habitants en 2012 pour une superficie de 754 km, soit une densité de 96,9 habitants par km. Ses habitants se composent majoritairement de noirs à 86,8%. Quelque 8,9% des Dominiquais sont d’origines multiples, c’est-à-dire métisses, tandis que 2,9% sont des Amérindiens des Antilles. Les Européens représentent 0,8% de la population Dominiquaise. 0,7% sont issus d’autres races.

Religion : Les Dominiquais sont à grande majorité de confession catholique romaine, de l’ordre de 70%. 4,7% des Dominiquais sont adventistes, 4,3% pentecôtistes, 4,2% méthodistes, 2,8% baptistes et 0,7% anglicans.

Histoire : La Dominique était habitée par des Arawaks, puis par des indiens Caraïbes avant d’être découverte par Christophe Colomb en 1493. Français, Espagnols et Anglais se sont longtemps affrontés pour la gouverner. En 1748, l’île est déclarée zone neutre pour faire cesser les conflits qui ont duré 7 ans. En 1783, le traité de Paris octroie la Dominique à l’Angleterre. Les Français tentent cependant de la reconquérir en 1795 puis en 1805. N’y parvenant pas, ils mettent le feu à la capitale Roseau avant de quitter définitivement l’île. L’esclavage est aboli en Dominique en 1838 et l’île devient la seule colonie britannique à être gouvernée par des dirigeants noirs au 19e siècle.
En 1967, la Dominique est intégrée au Commonwealth et commence son processus d’indépendance qui est proclamée le 3 novembre 1979.

Les villes principales : La Dominique a pour capitale Roseau, étape incontournable au cours d’un voyage sur l’île. Légendaire par sa beauté, le Jardin botanique de Roseau vaut largement le coup d’œil. Il se situe au pied du mont Morne Bruce, au nord de la ville. Situé à l’emplacement d’un ancien champ de canne à sucre, il permet aux plantes tropicales de jouir d’un très bon ensoleillement et d’une excellente pluviométrie. L’ancien marché aux esclaves qui se trouve au vieux square du marché est aussi une fabuleuse attraction touristique. En semaine, des articles de vannerie, des t-shirts souvenirs et des objets en bois y sont proposés. À l’embouchure de Roseau River, le nouveau marché déploie ses couleurs chatoyantes au gré de ses riches étals de fruits et légumes exotiques.
Portsmouth, un charmant village situé au nord de l’île, ne manque pas d’attraits avec sa plage et sa petite marina accueillant quelques bateaux. La célèbre baie du Prince Rupert où le bateau de Christophe Colomb et les conquistadores à destination de l’Amérique du Sud ont fait escale revêt une importance historique. Un petit détour y est conseillé. Au nord de la ville se dressent les ruines du fort Shirley qui offrent d’agréables découvertes. Quelques canons en acier posés dans des roches volcaniques témoignent du passé de cette garnison anglaise du 18e siècle. Le parc national Cabrits invite à une agréable promenade à la découverte de ses forêts, marais et plages volcaniques.
Hatton Garden, située entre Atkinson et Marigot, est une autre étape au charme pittoresque à découvrir en Dominique. Une usine de sucre et de citron du 19e siècle y est la principale attraction. Elle appartenait à une vieille famille française qui s’est ensuite consacrée à la fabrication de liqueurs. La plantation est devenue un musée d’Antiquités où sont exposés des compas, des sabres, des épées, ainsi qu’une carte de la Dominique en 1872. Des cloches navales utilisées pendant la bataille des Saintes y sont également exposées.

Quand partir ? : La période sèche s’étend de janvier à mai en Dominique, les températures se maintiennent alors entre 23 et 29°C. Du fait de son relief montagneux, les précipitations sont assez fréquentes, surtout en hauteur, mais heureusement peu importantes. Par contre, la côte orientale est généreusement arrosée d’aout à septembre. La saison cyclonique va de juin à novembre. Le mois de septembre est souvent désastreux pour le tourisme en Dominique à cause des tempêtes.

Modalités de départ : Pour visiter la Dominique le temps d’un séjour de moins de 30 jours, un passeport en cours de validité est exigé. La carte d’identité ne peut se substituer à ce document. Pour les ressortissants canadiens, le passeport doit être valable 6 mois après la date de retour. Le billet de retour ou de continuation doit également être présenté au moment d’entrer sur le territoire. À l’arrivée, un visa de 30 jours est obtenu gratuitement. Au départ, une taxe de sortie est à payer à la douane de l’ordre de 17 euros par adultes et enfants de plus de 12 ans, seuls concernés par ces taxes.



Croisière dans les Caraïbes

Croisières Dominique en promo

Toutes nos croisières Dominique

Ok
Offre Special

Pour vous aider à preparer votre voyage, vous pouvez contacter notre service clientèle au

04 20 10 10 68

Lun-ven de 8 à 23h, Sam de 9 à 23h, Dim de 10 à 23h